top of page

Qui peut consulter un chiropracteur ?

La chiropraxie est préconisée dans le traitement et la prévention de nombreux troubles fonctionnels ou pathologiques de l’appareil locomoteur qui se traduisent notamment par des douleurs mécaniques.

GraphiqueCollé-4_edited_edited_edited_ed

Nourrisson et enfant

Suite au mauvais positionnement in utero ou suite à des accouchements parfois difficiles (mauvais positionnements, utilisation d’instruments, traction importante), des dysfonctionnements peuvent être retrouvés chez le nourrisson. Ces dysfonctionnements peuvent avoir des conséquences très diverses, telles que le torticolis, la plagiocéphalie et bien d’autres pouvant alors affecter le sommeil et la digestion de l’enfant.
Le chiropracteur examine le nouveau-né afin de détecter de possibles lésions articulaires liées aux conditions particulières de l’accouchement ou de sa position dans l'utérus pendant la grossesse. Par un travail de pressions très doux et précis, le chiropracteur est en capacité de détecter et d’aider à corriger ces lésions dès le premier âge de la vie.

Naissance, croissance, adolescence, le chiropracteur adapte ses techniques aux besoins spécifiques et au développement de l’enfant.
Par la suite, apprendre à tenir sa tête, à s’asseoir, à ramper puis à marcher, porter un lourd cartable, passer de longues heures assis, s’investir dans une activité sportive : le squelette en construction de l’enfant est continuellement sollicité et parfois mis à mal. Pour favoriser une croissance dans les meilleures conditions, le chiropracteur va rechercher tous les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur (muscles, système neurologique et système articulaire) afin que l’enfant puisse grandir sans douleur et sans tension.

GraphiqueCollé-5_edited_edited_edited_ed

Adolescent

En grandissant, l’adolescent se sédentarise, il adopte de mauvaises postures devant la télévision, l’ordinateur ou la tablette, favorisant ainsi l’apparition de dysfonctions vertébrales, pouvant se transformer progressivement vers une attitude scoliotique ou de vraies scolioses.
Un suivi chiropratique est recommandé durant cette période, en particulier si votre enfant/adolescent présente des douleurs ou des troubles posturaux.

Adulte

Les personnes actives sont sujettes aux Troubles Musculo-Squelettiques. Il s’agit d’un ensemble de pathologies concernant les tissus mous (muscles, tendons, ligaments, nerfs) liées à l’activité professionnelle. Ces lésions se manifestent au niveau des articulations des membres supérieurs et inférieurs. Douloureuses, elles peuvent également entraîner une perte de force ou de mobilité. Les TMS représentent la première maladie professionnelle en France. Les symptômes des TMS peuvent être très variés. Au départ, ils ne sont ressentis que pendant l’activité et disparaissent au repos. De ce fait, ils réduisent nos capacités de travail. Lorsque la douleur s’installe dans le temps, les symptômes persistent après le travail et un fond douloureux peut être présent. Les soins prodigués par votre chiropracteur visent à restaurer la mobilité articulaire et à réduire la douleur. Il dispense des conseils posturaux et d’hygiène de vie afin de limiter l’apparition ou l’aggravation des TMS, et ainsi accroître et prolonger les bienfaits de la chiropraxie.

Exemples de douleur prise en charge

au niveau des membres :

- cervicalgie
- maux de tête (céphalée)
- névralgie d’Arnold
- sciatique
- lumbago / lombalgie
- syndrome costo-vertébrale
- névralgie cervico-brachiale
- syndrome du piriforme

Exemples de douleur prise en charge

au niveau de la colonne vertébrale :

- tendinopathie
- épicondylite, épitrochléite
- syndrome du canal carpien
- dérangement articulaire périphérique
- entorse
- tension et contracture musculaire
- bursite
- conflit sous acromio-deltoïdien

sports-souriants-d-action-d-indicateurs-de-vecteur-30163780.jpg

Sportif

La pratique d’un sport demande une sollicitation importante des muscles et des articulations. Ces sollicitations répétées peuvent provoquer des dysfonctionnements de l’appareil musculo- squelettique, au début indolore, mais les contraintes provoquées sur les muscles, tendons et articulations pourront provoquer des souffrances structures et compromettre les performances. La chiropraxie va permettre :
- de restaurer ou d’entretenir la mobilité articulaire, ce qui diminue le risque de blessure
- de prévenir des blessures en identifiant les troubles posturaux
- de soulager les douleurs et les tensions musculaires dû à la sursollicitation de certains groupes musculaires et articulations
- de diminuer le temps de récupération suite à certaines blessures

GraphiqueCollé-3_edited.png

Femme enceinte

La grossesse est une période importante de changements posturaux, hormonaux et physiologiques. La taille et le poids du fœtus évoluent rapidement. Au fil de la croissance du fœtus, la morphologie est modifiée : accentuation de la cambrure (appelée lordose lombaire), du poids, des mouvements, des activités, etc, ce qui favorise l'apparition de douleurs. Pour une femme enceinte sur deux, la grossesse peut s’accompagner de douleurs au bas du dos et au niveau du bassin, et se traduit généralement sous la forme de lombalgie, parfois associée de douleurs au niveau des articulations sacro-iliaques. La prise de poids conséquente au niveau du ventre pendant la grossesse, déplace le centre de gravité de la femme enceinte qui va avoir tendance à cambrer le dos vers l’arrière pour compenser et ainsi modifier sa posture. De plus, certaines hormones féminines augmentent la flexibilité des articulations et la souplesse des ligaments pour préparer l’accouchement, mais au risque de diminuer la stabilité des articulations, susceptible d’augmenter les tensions dans le dos et de générer des douleurs.


Pourquoi aller chez un chiropracteur durant la grossesse ?

La chiropraxie va permettre la prévention ainsi que le traitement des douleurs liées à la grossesse. Le traitement chiropratique agit sur la mobilité articulaire favorisant ainsi le bien-être quotidien. Pour soulager leurs douleurs, les femmes enceintes peuvent donc se tourner vers les médecines douces, notamment vers la chiropraxie. Le praticien va identifier les troubles musculo-squelettiques puis en comprendre les causes pour prendre en charge et prévenir des dysfonctionnements de l’appareil locomoteur, spécifiques aux femmes enceintes. La chiropraxie va permettre de lutter efficacement et naturellement contre la douleur liées à la grossesse. Cette thérapie soulage les douleurs grâce à des manipulations vertébrales, une mobilisation des articulations, des conseils posturaux et d’hygiène de vie.
Après la naissance, le chiropracteur corrige également les dysfonctionnements de l’appareil locomoteur liés aux suites de l’accouchement, prévenant ainsi les douleurs susceptibles de persister dans le temps.

istockphoto-1270455163-612x612.jpg

Sénior

Avec l’âge, les restrictions de mobilité, la perte de souplesse des articulations, la fonte musculaire affectent le quotidien des personnes âgées. Ces douleurs empêchent les seniors de profiter pleinement de leur retraite.

Le but de la chiropraxie est d’améliorer le quotidien des personnes âgées afin de profiter de leurs meilleurs jours, pour cela le chiropracteur va :
- conserver ou améliorer la souplesse
- limiter la dégénérescence articulaire, l’ankylose ou l’impotence fonctionnelle
- éviter l’attitude voûtée
- empêcher les raideurs cervicales, thoraciques et lombaires de s’installer
- prévenir des maux du quotidien : maux de tête, tendinites, sciatique etc

bottom of page